COKY ►I LOVE YOU, I WANT YOU, I WANNA BE WITH YOU 25/01 À 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COKY ►I LOVE YOU, I WANT YOU, I WANNA BE WITH YOU 25/01 À 22

Message par Lucky E. Burberry le Dim 29 Jan - 16:09


  • Moi qui pensais jouer à la maligne en voulant lui faire parler via mon jeu de secrétaire, il a toute suite vu le piège. Je dois dire qu'il est très doué et moi, je ne pourrais jamais le faire tomber dans un piège. « Mais euh, t'es trop fort pour moi c'pas possible. » Je secoue la tête négativement en tirant une moue. « Même avec les yeux de chat potté, je ne réussirais pas à te faire parler ? » Lucky en mode chat potté, action !. Mon rire se mélange au sien quand il me retient de justesse pour ne pas que je tombe avec ces foutus talons. Il m'avoue que cela m'allait plutôt bien et instinctivement, je regarde mes pieds et repose mes prunelles sur lui. « Tu sais comment j'appelle les talons dans mon cas ? "Aide-moi à grandir". Non parce que tu vois là, je n'ai même pas besoin de me mettre sur la pointe des pieds pour t'embrasser. C'est cool ouai. Mais pas pour toute une journée, bordel que ça fait un mal de chien aux pieds. » Soufflais-je en riant. Lorsque nos petits moments câlins et embrassades se terminaient et que le sujet Nutela fut abordé, je fus toute suite enthousiasmée, me demandant ce qu'il préparait minutieusement. Il ne fallait pas de pouvoir quelconque pour savoir reconnaître des pensées perverses, surtout celles de Cole. « Ummm, j'ai hâte dit donc. » Le petit jeu reprend néanmoins avec une version de moi qui joue les prudes, les saintes. Mais très vite, lorsque je fus coincée contre le mur, il se rapproche pour y plaquer une main. Mon regard s'accroche au sien sentant l'édite main quitter le mur et descendre sur mes cuisses pour remonter sensuellement sous ma jupette. Je stoppe sa lancée, retire sa main afin de glisser sensuellement ma culotte à dentelle le long de mes jambes. Je la balance ailleurs en replaçant ensuite la main de Cole là où elle était. « Maintenant, je ne porte plus rien sous cette jupe. » Que j'annonce accompagné d'un grand sourire provocateur. Dans le silence qui nous unit, de désir qu'il continue à me couvrir tel un feu, mes pensées commencent à se brouiller d'imaginations perverses. Je l'imagine me tartiner de chocolat pour que sa langue vague ici et là sur mon corps et sur mes parties les plus intimes. Ô seigneur, je vais mouiller, je le sais, je le sens. Voici l'effet que me fait, cet homme. Je me décolle soudainement du mur, marchant à reculons et m'éloignant de son emprise. « Tu m'veux ? Alors viens m'chercher !. » Ma langue traverse mes lèvres en guise de provocation, je retire mes talons et je cours dans notre chambre où je saute sur le lit. Le voyant entrer, je joue avec ma cravate, me dandinant sensuellement sur le lit telle une danseuse orientale. Un show improvisé by Lucky. Une fois ma cravate défaite, je la balance avant de m'attaquer aux boutons de mon chemisier. Je crois que si je continue, il va devenir fou d'impatience. Ma chemise retirée, je la laisse glisser et je m'approche de lui en tirant sur sa cravate pour que sur mes lèvres, il écrase les siennes, avidement.




@Cole S.-Wildingham je continue la suite ici plutôt qu'en MP

____________________________________________________________________

I love you Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven I love you
avatar
Lucky E. Burberry

Messages : 28
Date d'inscription : 28/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: COKY ►I LOVE YOU, I WANT YOU, I WANNA BE WITH YOU 25/01 À 22

Message par Cole S.-Wildingham le Lun 30 Jan - 10:02

Même pris dans le jeu, je ne dévoilais rien, pas d’étalage de sentiments, et c’est avec une note d’humour que j’échappais ainsi à l’invitation aux confidences de Lucky. Je rigolai quand elle tenta une moue et des petits yeux suppliants pour m’avoir, me contentant de souffler en guise de réponse un « T’es pas possible… » attendri, qui trahissait bien assez, à mon goût, tout l’attachement que je pouvais avoir pour elle. Je la sauvais d’une chute provoquée par ses vertigineux talons. Et même si la demoiselle manquait d’équilibre, les chaussures lui allaient à ravir. Sa tenue + la visite de la cuisine, me voilà habités par des idées bien inavouables pour me faire pardonner de la façon dont s’était déroulée ma sortie d’hospit. La bloquant contre l’un des murs de la pièce, je laissais mes doigts courir sur sa peau, l’interrogeant sur ce qu’elle portait sous sa jupe. Ses doigts agrippèrent un instant les miens pour les stopper dans leur aventureuses caresses, puis elle retira doucement le dessous qu’elle portait avant de venir replacer ma main contre sa peau en annonçant la couleur, désormais, elle n’avait plus rien… Ce simple fait suffit à accroitre l’excitation qui m’habitait déjà. Fondant sur elle, sur ses lèvres, je l’embrassais avidement, alors que mon exploration le long de ses cuisses continuait, comme pour aller vérifier ses dires. Soulevant le tissu de sa jupe, l’ascension se termina entre ses cuisses, sous forme de caresses savamment dosées contre son intimité. Mais pas le temps de continuer mon petit manège, Lucky s’écarta malicieusement, échappant à mon emprise, à mes baisers dévorants et à ma main baladeuse, me provoquant en la défiant de l’attraper, se débarrassant aisément de ses talons hauts histoire de pouvoir courir jusque dans la chambre, notre chambre… C’était bizarre d’ailleurs, d’avoir déjà ce chez nous. Fallait croire que je n’avais pas retenu de mes erreurs, puisqu’en emménageant au bout de deux mois avec Kyla j’avais trouvé la une des raisons du capotage précoce de notre couple… Mais dans le cas présent, c’était différent. C’était pas notre logement principal, c’était plutôt notre cachette, notre refuge, pour pouvoir vivre tranquillement, loin des ragots, des regards indiscrets… Nous n’avions pas vraiment le choix. Lucky sur le lit, le jeu de la provoc’ se poursuivit et un large sourire amusé et conquis étira mes lèvres alors que je m’approchai doucement, pantalon de plus en plus difforme en réaction à son attitude. Elle se débarrassa lentement, sensuellement, dans un jeu de striptease, de sa cravate puis de sa chemise avant de m’attirer à elle pour m’embrasser, baise auquel je répondis. Avide, dévorant. Baiser que je tentais d’adoucir mais en vain… Je la désirais bien trop pour me dominer. « J’ai terriblement envie de toi Lucky… » Ces longues semaines à l’hosto où elle ne pouvait pas passer me voir comme elle voulait, cette attente insupportable avant de pouvoir la revoir, tout ça m’avait rendu encore plus réaction à chacun de ses gestes. Mais pourtant, je savais que je devais encore me faire pardonner et le meilleur moyen était encore de lui offrir un moment rien que pour elle, de lui faire gravir les échelons du plaisir, de la rendre aussi dingue et impatiente que moi… Je la poussais doucement contre le matelas, l’invitant à s’allonger et j’annonçais la couleur en ouvrant le pot de pâte à tartiner : « Tu dessines tout ce que tu as envie, partout où tu en as envie, sur ta peau… T’es mon dessert ce soir Lucky. » Je lui laissais ainsi le loisir de cibler elle même les parties de son corps que j’allais ensuite m’amuser à lécher…
avatar
Cole S.-Wildingham

Messages : 22
Date d'inscription : 29/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: COKY ►I LOVE YOU, I WANT YOU, I WANNA BE WITH YOU 25/01 À 22

Message par Lucky E. Burberry le Mar 31 Jan - 3:02


    Mon corps est soudainement plus chaud de la passion que Cole a fait naitre en moi, sa main sous ma jupette, ses doigts contre mon intimité. Je ne sens pas la fraicheur des draps là tout de suite dans cette chambre. Les yeux fermés, je passe une main sur mes joues. J’ai la peau qui brûle tel un feu de forêt. Il prolonge mon baiser et m'installe confortablement sur le lit lorsqu'il avoue avoir une envie folle de moi. Cet aveu ne peut que me ravir, preuve concrète que je savais comment me faire désirer auprès de mon petit-ami. « Envie partagée si tu savais... Cole... Plus jamais j'veux avoir à rester aussi loin de toi. C'est si difficile. » Je sais que ce sera toujours pour mieux nous retrouver, mais ça me faisait si mal de rester aussi longtemps loin de lui. Oui pour moi, une semaine, c'était déjà bien trop alors je ne vous parle pas de deux semaines, voir un mois, ce serait la catastrophe. Ma main sur son visage à caresser tendrement sa peau, je fronce les sourcils à sa demande suivante. Monsieur voulait que je dessine sur mon propre corps à des endroits voulus pour qu'il puisse ensuite, n'en faire qu'une bouchée. « T'veux me rendre dingue, c'est ça ? » Sans plus attendre, je retire ma jupette, mon soutif et je plonge un doigt dans le pot pour dessiner ensuite, deux cœurs autour de mes tétons. J'écris mon numéro sur le bas de mon ventre, juste au-dessus de mon intimité. « Ça te rappelle quelque chose ?. » Soufflais-je dans un sourire coquin et presque moqeur. Je voulais bien sûr parler de notre toute première rencontre. Elle avait été bizarre, mais très électrisante. Je remonte légèrement mes jambes repliant mes genoux, écartant mes cuisses afin de tartiner cette fois-ci, mon intimité. Et je termine enfin sur mes lèvres. Nouvelle marque les filles, du rouge à lèvres au Nutela by Lucky. « Mange-moi now ! » Ma main plaque avidement le bas de sa nuque agrippant sauvagement quelques mèches de ses cheveux. « J'la veux partout sur mon corps. » C'te langue goûteuse qui m'appartenait dorénavant. Je veux même la sentir au plus profond de mon être ou simplement de ma gorge.

____________________________________________________________________

I love you Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven I love you
avatar
Lucky E. Burberry

Messages : 28
Date d'inscription : 28/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: COKY ►I LOVE YOU, I WANT YOU, I WANNA BE WITH YOU 25/01 À 22

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum